Aller au contenu

Animaux tres malade comment prendre LA DECISION


Recommended Posts

Pas d’actualité pour mois, heureusement:
 

Jusqu’à maintenant j’ai eu beaucoup de chance avec mes animaux (chiens,chats,chevaux) ils etaient vieux mais ils ont décédé soudainement  sans avant signes de grave problèmes. J’ai écouté les vetos quand ils m’ont dit qu’ils souffre et plus rien a faire pour les soulager et ils étaient endormi sur place et toute suite. Je pense pas pouvoir “fixer” une date/heure pour le faire, rentrer chez moi et puis le ramener plus tard je risque de avoir des difficulties, comment pouvez vous vous préparer ? Lui, je sais il doubte de rien, mais le ramener pour mourir. On parle beaucoup ici car nous avons les animaux âgés et souvent malade, alors vous avez un façon de vous preparer?

 

meme mon dernier cheval, 26 ans, il avait un cushings et attrapé toutes les infections possible, son dernier jour le veto a venu (je pensais pour essayer un autre antibiotique) mais il m’a dit que meme avec un jeune cheval il n’avait rien a faire et l’infection dand le tendon sheath le faisais souffrir. La le veto me convaincu et il était endormi pendant qu’il mangait des carottes.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ayant souvent pris des chiens âgés avec plus ou moins de pathologies létales à échéances plus ou moins rapprochées,  raisonnablement, je sais qu'un jour, je devrai prendre "la" décision ! je ne suis jamais "préparée" !  simplement j'accepte que, sans solution quand il y a la souffrance, il faille se dire adieu ! et ça amène toujours beaucoup de peine. 

 

Et  puis, souvent, le chien ou le chat vous "montre" que, lui, il sait ! leur rapport à la mort est sans doute moins compliqué que le nôtre. Simplement les regarder quand on les connait bien et qu'on a fait le maximum, on comprend que, ils souffrent, ils sont fatigués de tout... on doit alors les respecter ! 

 

Mais que ça fait mal, dans tous les cas, pour nous qui les aimons, quelque soit le temps passé avec eux !

 

  • Like 2
  • +1 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je pense que nous ne sommes pas préparé  pour cette ultime démarche ,Pour mes deux derniers qui ont eu un départ très rapproché, ma Zoé ,je pensais sincèrement la ramener a la maison je me suis dit ce sera comme la dernière   fois ils vont la mettre sous perf et me la rendre ce soir, je croyais au miracle et lorsque le l'ai vu le soir ,je me suis écroulée en pleurs devant la véto, et la le cerveau marche a 100 a l'heure sur la décision a prendre, pour Chouchen cela a été a peut près la meme chose, , Très difficile a vivre la perte d'un petit animal surtout lorsque c'est a nous de décider . Avec tous les animaux que j'ai eu ,je n'ai jamais eu la chance ,si je peux dire qu'un parte de lui meme . Je n'ai pas de conseils a donner chacun le vit a sa manière au moment ou il se présente,

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je vois un de mes animaux décliner, je sais que l'échéance est proche. Je fais la liste des "pour" et des "contres" et je prends un RDV (rapide !) chez le véto pour pouvoir faire le point, sachant que je risque fort de ne pas rentrer avec l'animal, la décision de ne pas le laisser souffrir ayant déjà été prise.

C'est ce qui s'est passé pour Sushi qui était encore alerte, mais qui a passé une nuit sans dormir et qui a essayé d'aller à la caisse en vain une cinquantaine de fois en une heure, peut-être deux, au matin. J'ai eu le RDV immédiatement. J'avais promis à Sushi que nous ne nous acharnerions pas et quand le véto a proposé la perfusion pour quelques jours pour réhydrater et prolonger Sushi 2 semaines, j'ai dit non.

Parfois, la décision est prise dans ma tête et je prends le RDV en connaissance de cause. Cela a été le cas pour Gizmo qui a eu un AVC (je ne connaissais pas encore les symptômes), sauf que le véto m'a dit : non, on va la sortir de là pour plusieurs mois. Et il a eu raison, elle est restée avec nous plus d'un an. Elle avait un contrôle véto tous les mois et demi. La veille d'un contrôle au mois d'octobre, mon mari m'a dit : nous lui dirons adieu demain. Nous avons fait ensemble la liste des "pour" et "contre" et je me suis rangée à son avis. Nous l'avons entourée de tout notre amour pendant la journée avant la visite.

Le moment est terrible, mais je suis en paix avec mes animaux. C'est le plus important.

Le départ le plus terrible a été celui de Fun. Hospitalisée le samedi soir, je n'ai pas pu la revoir avant sa mort (pas de visites pendant le WE, chienne endormie pour une chirurgie exploratoire le lundi). Je n'ai eu que des nouvelles par téléphone et j'ai du prendre toutes mes décisions sans la voir et lui en parler. Elle est partie sans moi et je n'ai pas pris la décision qui se serait sûrement imposée si j'avais pu lui en parler. Cela rejoint le : "le chien ou le chat vous "montre" que, lui, il sait" qu'évoque Mary. Je ne suis pas en paix avec Fun.

 

J'ai eu la description de fin de vie d'animaux par des maîtres "aimants" qui ont été incapables de prendre la décision et ce fameux RDV. Croyez moi, je ne voudrais pas être l'animal de telles personnes. Nous avons le pouvoir d'éviter à nos animaux ces souffrances inutiles, alors usons de ce pouvoir. Prenons le RDV. C'est un acte d'Amour. Voir souffrir nos animaux jusqu'au bout serait insoutenable.

 

Désolée pour ce témoignage décousu, mais, comme le dit Mary, nous avons un rapport complexe avec la mort. Et je ne fais pas exception.

  • Like 2
  • Sad 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon petit Néo arrive à la fin de sa vie, il a 17 ans 1/2. Je pense tous les jours à la décision qu'il va falloir prendre. Il mange et il dort, le reste du temps il est absent dans sa tête, il est présent de corps mais sa tête, elle n'y est plus, puisque en plus il ne voit pas beaucoup et il est sourd. Maintenant, il y a des jours où il ne veut pas manger, ou aussi, il est pris d'une "folie" il se met à tourner et tourner, affolé, sans compter avec ses intestins très fragiles depuis sa tumeur...Ces derniers jours il a perdu du poids, déjà qu'il n'est pas gros... Je me dis que ce n'est pas une vie pour lui, mais je crains aussi, si la décision est prise, de le regretter toute ma vie... Je pense que sa qualité de vie n'y est plus.

 

 

  • Sad 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On n'est jamais préparé à les laisser partir, c'est toujours très difficile le moment venu. Pour moi l'important est qu'ils ne souffrent pas & comme le dit Anna, nous avons ce pouvoir de décider de ne pas les laisser souffrir alors usons en. Même si perso, après leurs départs je me fais toujours un tas de reproches. 

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C ' est vrai que de prendre la décision de les laisser partir est très dure . Mais nous devons penser à leur confort de vie , leur bien-être , et respecter tout ça . Nous n ' avons pas de droit d ' être égoiste en se disant que demain ça ira peut-être mieux alors qu ' on sait au fond de nous ce n ' est pas vrai .  De toute façon on est jamais prêt de les voir partir , mais si on les aime vraiment  , il faut le faire . Il faut d ' abord penser à eux et à tout l ' amour qu ' ils nous ont donné . On a le doit de s ' effondrer quand ils partent , c ' est un arrache-coeur quand on le voit sans vie mais c ' est notre dernier acte d ' amour et de respect qu ' on leur doit . Je leur parle car je pense que leur âme reste près de nous quelque temps après leur envol . Le pire c ' est lorsque l ' on rentre sans eux à la maison , là on ressent ce grand vide et ça fait très mal  , même si les autres sont là . ILs ressentent que quelque chose ne va pas et ce sont eux qui vous soutiennent avec leur amour , ils ne me quittent pas jusqu' au lendemain où là ils reprennent le cours de leur vie et je dois en faire autant pour eux . Mais on ne les oublie pas , ils sont là dans notre coeur et ça jusqu' à la fin de notre vie , car je sais que je vais tous les retrouver et nous serons tous réunis pour l ' éternité . Ma façon de penser en choquera certains d' entre vous , mais je pense comme ça etje vis comme ça .

  • Like 5
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme beaucoup j'ai du prendre la décision de laisser partir mes loulous. C'est toujours un moment extrêment difficile.

Mais j'essaie de penser à leur qualité de vie. Quand ils ne savent plus manger ou bouger moi je sais que le moment est arrivé

de les laisser partir... Tous mes loulous se sont endormis dans mes bras tout doucement. Sauf Jessie qui n'a pas été réveillée 

de l'opération qu"elle allait avoir mais qui n'a pas pu avoir lieu car elle avait fait une hémorragie massive mais j'étais dans la salle

d'attente pas loin d'elle.. Par contre le plus grand regret de ma vie c'est ma Vanille qui était hospitalisée et que la véto a retrouvé

décédée dans le box, On ne pensait pas qu'elle serait partie si vite.. Cela fera bientôt 5 ans qu'elle m'a quitté et je m'en veux encore

toujours. Car je me dis qu'elle a quitté cette terre toute seule....:pleur1: 

  • Love 1
  • Sniff 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand j'étais étudiante il y a très longtemps (début des années 80 en Allemagne) j'ai travaillé pendant cinq ans (le temps d'obtenir mon Master) quelques week-ends et parfois pendant les vacances universitaires dans une maison de retraite à Cologne. Ce fut une période importante dans ma vie qui m'a aidée à me positionner par rapport à la mort, tout en étant encore relativement jeune. Si j'étais de service il m'est arrivée plusieurs fois d'accompagner des personnes jusqu'au bout, notamment le weekend quand les médecins où des collègues "diplômés" étaient parsemés. Parfois ce fut bénéfique pour la personne en bout de route puisque l'acharnement médical que j'ai parfois pu observer (et j'en ai discuté avec quelques médecins) fut atroce. On prolonge les souffrances à cause d'une déontologie médicale qui n'a parfois plus de sens, mais si on est médecin on n'a pas le droit de les laisser partir ou peut-être même leur aider à partir, surtout pas en Allemagne. Je me suis jurée à ce moment-là que je ferai différemment pour mes amis poilus (à l'époque on avait deux chats). Maintenant reste à voir comment je vais me débrouiller moi quand le moment sera venu.   

  • Like 2
  • Love 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous comprends mais j’ai essayer de dire la probleme pour moi est que je n’arriverais pas de fixer un RV en avance, attendre et puis aller avec mon chien en savant qu’il va mourir. 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on fixe ce rdv c'est que notre animal est en réelle souffrance physique. Effectivement c'est terrible de savoir qu'on l'emmène à la mort mais c'est une preuve d'amour.

A chaque fois ce n'est pas "moi qui prends cette décision" mais c'est mon chien qui me le fait savoir par son comportement. Je pense que lorsqu'on les aime et qu'on les connait par coeur on le ressent dans nos tripes.

Moi je passe chez mon véto sans le chien pour en discuter avec elle, prendre la décision et faire tous les papiers et règlements avant d'y retourner qq heures après pour l'ultime au revoir et là je ne suis qu'avec mon chien et dans notre bulle ensemble.

C'est terrible mais je ne me vois pas ni les laisser souffrir ni les laisser partir seul dans des bras inconnus lors de l'ultime piqure.

  • Like 2
  • Love 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends Danda.
Quand j'ai eu à prendre ce rendez-vous, cela a toujours rapide (au pire, du jour au lendemain). Cela peut-être considéré comme une urgence, je pense, et vous pouvez demander à votre vétérinaire de passer vite. J'ai toujours eu des vétérinaires compréhensifs de ce point de vue.

Après,  c'est un travail sur vous même et sur votre animal. Parlez lui, dites lui tout ce que vous avez à lui dire. Chouchoutez le, essayez de passer des petits moments de pur bonheur avec lui, s'il le peut encore (un bon massage, une bonne gamelle, un gros câlin, un dodo dans les bras ...). Continuez à peser le pour et le contre. Et tentez d'imaginer ce que serait sa vie, à votre animal, si vous n'honorez pas ce RDV.

Si vous avez besoin de garder un semblant d'espoir, prenez ce RDV pour faire le point avec votre véto et votre animal, tout en sachant qu'il y a une forte probabilité pour que vous rentriez sans lui.

Ce ne sont que des pistes et je pense que chacun réagit de façon différente. Ne nous voilons pas la face. C'est, de toutes façons, très dur.

  • Like 1
  • +1 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...