Aller au contenu

josse

Membres
  • Compteur de contenus

    11 370
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Victoires

    6

Tout ce qui a été posté par josse

  1. josse

    Mercredi 20 février 2019.

    Bonjour tout le monde. Ce matin, brouillard à couper au couteau pour voir au loin. Les louloutes vont bien et Hermès aussi.. 1 pensée pour les malades les convalescents et pour ceux qui les accompagnent 1 pensée pour nos disparus..
  2. josse

    Massages pour nos chiens...

    omment masser mon chien ? Selon le magazine Modern Dog, masser votre chiot ou chien est simple. Utilisez la paume de votre main (posée à plat) et créez une légère pression, lentement sur les parties du corps en question. Il faut surtout se concentrer sur le geste et prêter attention à toutes les couches que vous avez sous les doigts : les poils, la peau, la graisse, le muscle et enfin l'os. Pour les plus grandes zones, votre geste doit être ample. Les petites zones (comme les pattes), quant à elles, ne nécessitent que des légères pressions. Et enfin, pour terminer la séance de massage, n'hésitez pas à le couvrir de caresses. Alors n'attendez plus pour découvrir, ci-dessous, à quoi correspondent chaque zone de massage : 1. Stress et anxiété Il faut toujours faire attention aux oreilles de votre chien. Les oreilles sont les parties du corps le plus étroitement liées au stress et à l'anxiété. Selon le site internet Life & Dog, "masser les oreilles détend et tonifie le corps du chien tout entier". Donc masser cette zone peut aider votre animal de compagnie à lutter contre le stress ainsi que la fatigue générale. 2. Système nerveux et bien-être de l'estomac Caresser votre chien ? Oui. Le masser sur la tête, c'est encore mieux. Masser cette zone est très bénéfique pour leur système nerveux. De plus, les points de pression proches des yeux sont associés à l'estomac, à la vessie, et la vésicule biliaire. 3. Agitation et hyperactivité Masser le dos de votre chien est bon pour lutter contre l'agitation ou l'hyperactivité. Entre autres, le site internet Iheartdogs décrit ce massage comme pouvant calmer les chiots ou chiens les plus turbulents. Par ailleurs, la zone dorsale est également un point sensible pour l'estomac, l'élasticité de la peau, et permet également d'habituer votre chien au contact humain (ou du moins à le mettre d'autant plus à l'aise). 4. Problèmes digestifs Si votre chien souffre de problèmes digestifs, le ventre est l'endroit que vous devez privilégier. Masser le ventre avec la paume de votre main aidera les muscles de son estomac à se détendre. À long terme, cela permettra de régler son système digestif et de réduire les ballonnements. 5. Articulations et infections Les pattes de votre chien sont extrêmement importantes : elles lui permettent de courir et jouer. Masser les pattes avant aide à prévenir les blessures et soulagent grandement les articulations. Selon Life & Dog, masser le pli derrière le coude de votre chien est une bonne prévention face aux infections et aux allergies. 6. Système cardio-vasculaire Tout comme la poitrine chez les humains, le poitrail du chien est une zone de réflexologie importante. Elle est directement reliée à la circulation sanguine. Donc masser doucement son poitrail est très bénéfique pour le système cardio-vasculaire dans son ensemble. Cette zone est également connue pour avoir une influence positive sur la pression artérielle. 7. Bien-être et confiance Les pattes, toujours au contact du sol, peuvent être l'une des zones les plus sensibles de votre chien. En réflexologie, elles sont directement reliées à différentes parties du corps ce qui augmentera son bien-être dans sa globalité. Cette région est également idéale pour entretenir la confiance entre vous et votre animal de compagnie. 8. Souplesse Comme pour les pattes avant, masser les pattes arrière est idéal avant toute activité physique. Cette zone peut aider à augmenter et améliorer la souplesse de votre chien. 9. Le corps entier En plus de relaxer les muscles de votre animal de compagnie, masser son corps tout entier permet de réaligner la colonne vertébrale, permet la régulation de la circulation sanguine, soulage les articulations et aide les muscles à éliminer les toxines. Un chien détendu, c'est un chien plus énergique, plus concentrer et plus vigilant. Le massage canin renforce son système immunitaire et favorise la longévité. En bref, un chien en bonne santé, c'est un compagnon (et une boule d'amour) qui restera à vos côtés plus longtemps. Et vous, votre chien, quelle zone préfère-t-il ? Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le liker et le partager !
  3. BERGER CATALAN Le Berger Catalan est un chien de berger à poil long qui excelle au travail et qui est aussi un très bon chien de famille. Il s’entendra très bien avec les enfants et sera un très bon compagnon au quotidien tant que ses besoins de dépense seront comblés. Sa fiche d'identité Noms : Berger Catalan, Gos d'atura, Berger de Catalogne, Catalan Sheepdog. Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et de bouvier sauf chiens de bouvier suisses. – Section n°1 : Chiens de berger sans épreuve de travail. Hauteur au garrot : entre 47 et 55 cm pour les mâles et entre 45 et 53 cm pour les femelles. Poids : en moyenne 18 kg pour les mâles et 16 kg pour les femelles. Couleur : de loin, le Berger Catalan semble avoir une robe noire unie, mais lorsque l’on y regarde de plus près, on aperçoit un mélange de différentes couleurs : fauve, sable et gris. Poil : le poil du Berger Catalan est long, plat, de texture rude et pouvant être ondulé. Son sous-poil est très abondant et lui confère une très bonne protection contre les intempéries. Entretien du poil : l’entretien du poil du Berger Catalan pourra être considéré comme difficile s’il n’est pas fait régulièrement. Un brossage bi-hebdomadaire est recommandé. Corps : le cou est relativement court, musclé. La poitrine est développée, les reins sont larges, le ventre est un peu relevé. Le corps est solide, la poitrine est large. Tête : la tête du Berger Catalan est forte, proportionnelle au reste du corps. Son crâne est plus long que large et son stop bien visible mais jamais accentué. Yeux : les yeux du Berger Catalan sont de forme ronde et sont plutôt foncés, de couleur ambre. Oreilles : les oreilles du Berger Catalan sont triangulaires, attachées haut, frangées et tombantes le long de la tête du chien. Queue : la queue du Berger Catalan est longue (parfois courte, voire coupée pour certains chiens de travail), fournie en poils, attachée bas, pendante quand le chien est au repos et relevée sans être enroulée sur le dos lorsque le chien est actif. La queue forme un crochet et peut parfois être en sabre. Espérance de vie : environ 14 ans. Besoin de dépenses : important. Note : comme tout bon chien de berger, le Berger Catalan a besoin d’énormément de dépense quotidienne pour être bien dans ses pattes. La simple dépense physique ne sera pas suffisante pour le Berger Catalan car il a besoin de stimulations mentales régulières pour être pleinement épanoui. Il ne faut d’ailleurs pas oublier de permettre au Berger Catalan de s’exprimer, de réfléchir et de mettre en avant son esprit d’initiative. Activités possibles : grandes balades, obé-rythmée, agility, treibball, pistage, etc. Vie en appartement : possible. Note : qu’il vive en appartement ou en maison avec jardin, le Berger Catalan ne sera heureux que s’il bénéficie de balades et stimulations diverses quotidiennement. Par ailleurs, le Berger Catalan est un chien qui peut s’adapter à de nombreux environnements et à diverses constitutions de foyers. Compatibilité avec les enfants : possible. Note : le Berger Catalan est un chien très affectueux et doux avec les enfants. Toutefois, il sera important de mettre en place et respecter des règles de vie à la maison pour que la cohabitation soit saine et sécurisée. Coût d'acquisition : il faudra compter en moyenne 950€ pour adopter un Berger Catalan en élevage. Budget mensuel : il faudra compter environ 40€/mois pour subvenir aux besoins du Berger Catalan tout en lui proposant une alimentation de qualité. Cohabitation avec les autres animaux : possible. Note : si le Berger Catalan est bien socialisé dès son plus jeune âge, il pourra tout à fait cohabiter avec d’autres animaux. Il faudra toutefois être vigilant quant aux mâles entiers (non stérilisés) avec leurs congénères de même sexe. Robustesse : le Berger Catalan est un chien robuste, pouvant résister aux fortes chaleurs ou aux basses températures. Son histoire Originaire d’Espagne, le Berger Catalan est principalement utilisé pour ses qualités de chien de berger. Il est très certainement issu de croisements entre le Berger de Bergame et d’autres races locales. Ce chien est particulièrement apprécié pour son écoute du berger mais aussi pour ses prises d’initiatives lors de la conduite de troupeau. Originaire initialement des Pyrénées Catalanes, le Berger Catalan s’est ensuite propagé dans toutes les zones pastorales du pays. La FCI reconnait officiellement la race en 1954. Son caractère Le Berger Catalan est un chien très intelligent, vif et dévoué à son berger et au troupeau qui lui est confié. Il peut être distant face aux étrangers, ce qui peut faire de lui un bon chien de garde. Son éducation L’éducation du Berger Catalan ne sera pas compliquée tant que ses besoins sont respectés et comblés. Par ailleurs, très fidèle à son maître, il aura à cœur de lui faire plaisir. Cependant, son éducation doit être ferme, cohérente et respectueuse des principes de l’éducation positive. Ses éventuels problèmes de santé Le Berger Catalan ne connaît pas de prédispositions particulières à certaines maladies.
  4. josse

    Les différentes races de chien.

    BOULEDOGUE AMÉRICAIN Le Bouledogue Américain est un chien plutôt rustique qui saura être autant affectueux que têtu. Il sera très fidèle à son maître et à l’ensemble de sa famille de manière générale, qu’il saura protéger si besoin. Son caractère nécessite toutefois une éducation assez cadrée et ferme afin de ne pas se laisser envahir. Sa fiche d'identité Noms : Bouledogue Américain, Boulam, ou American Bouledogue. Groupe : non renseigné car le Bouledogue américain n’est pas reconnu comme une race à part entière en France. Hauteur au garrot : entre 57 et 67 cm pour les mâles et entre 53 et 62 cm pour les femelles. Le type Bully sera quant à lui plus bas : un mâle mesurera en moyenne 44 cm et une femelle 46 cm. Néanmoins, il existe au sein même du type Bully, différentes tailles (pocket, médium et XL) et différents aspects (extrême ou classique). Il est donc difficile de définir une taille moyenne. Poids : entre 35 et 55 kg pour les mâles et entre 30 et 45 kg pour les femelles. Couleur : le bouledogue américain pourra avoir une robe blanche dominante, avec ou sans marques de couleurs différentes ou inversement : robe unie avec des marques blanches. La robe pourra être de diverses couleurs, sauf le merle. Poil : le poil du Bouledogue américain est très court, voire ras, plutôt dur. Entretien du poil : le Bouledogue américain a un poil très ras, ce qui n’implique pas un entretien très régulier. Un simple brossage avec une brosse douce sera à effectuer régulièrement pour éviter tous risques d’infections. Corps : puissant, musclé mais tout en harmonie. Tête : la tête du Bouledogue américain est assez grande, assez large. Le Bully possède un museau plus court que le type Standard du Bouledogue américain. Yeux : le Bouledogue américain a de petits yeux sombres. Oreilles : les oreilles du Bouledogue américain sont petites (proportionnellement à la taille de sa tête), basses et pliées. Celles du Bully sont attachées quant à elle assez haut. Queue : la queue du Bouledogue américain est assez courte proportionnellement à sa taille, elle est épaisse à la base et s’amincit à l’extrémité. Elle est portée basse et peut être relevée jusqu’à l’horizontale lorsque le chien est en action. Espérance de vie : entre 11 et 12 ans en moyenne. Besoin de dépenses : important. Note : le Bouledogue américain est un chien très sportif qui a besoin de se dépenser physiquement de manière quotidienne afin de maintenir et développer sa masse musculaire. Cependant, comme tous les chiens, il a également besoin d’une dépense olfactive (lui permettre de sentir de multiples odeurs lors des balades), d’une dépense sociale (rencontrer ses congénères de manière contrôlée et positive) et mentale (lui proposer des jeux d’occupation et d’intelligence). Activités possibles : sports canins (cani-cross, cani-vtt), balades, séances de jeu de tiraillement, etc. Vie en appartement : possible. Note : la vie en appartement est possible, seulement si le chien est sorti plusieurs fois par jour, et ce pendant minimum 30 minutes pour chacune des balades. Les balades doivent être riches en stimulations olfactives et environnementales pour que le Bouledogue américain puisse se dépenser correctement. Le Bouledogue américain a besoin d’énormément de dépense, ses maîtres doivent donc avoir du temps à lui consacrer et ne pas le laisser toute une journée dans un appartement (ni même dans un jardin d’ailleurs… les balades sont essentielles). Compatibilité avec les enfants : possible. Note : Le Bouledogue américain est très patient, il acceptera donc parfaitement la présence d’enfants au sein du foyer. En plus d’être proche de son maître, le Bouledogue américain est très fidèle à l’ensemble de son groupe social. Il faudra néanmoins instaurer des règles de vie, autant pour le chien que pour les enfants pour que la cohabitation soit équilibrée, saine et harmonieuse. Cout d'acquisition : entre 800 et 1300 euros pour un Bouledogue américain d’élevage. Notez toutefois que la race n’étant pas reconnue, il pourra être difficile d’en adopter un. Budget mensuel : entre 35 et 45 euros. Cohabitation avec les autres animaux : déconseillé. Note : le Bouledogue américain, notamment si c’est un mâle, aura tendance à vouloir contrôler ses congénères. Ce n’est pas une étiquette à poser sur un chien mais cela reste le cas pour la plupart d’entre eux. Cela est dû notamment à leur très fort caractère. Par ailleurs, son instinct de prédation ne correspondrait pas vraiment avec la présence d’un chat par exemple. Néanmoins, si le Bouledogue américain a été élevé avec d’autres chiens et/ou d’autres espèces et que l’éducation est cadrée et contrôlée par le maître, il n’y a pas de raison que cela se passe mal. Robustesse : le Bouledogue Américain est un chien rustique et de ce fait assez robuste. Il ne craint pas les basses températures. Son histoire Comme son nom l’indique, le Bouledogue américain vient des États-Unis et descend du Bouledogue Anglais, utilisé à l’époque pour la conduite de troupeaux ainsi que la garde. Il existe deux types de Bouledogue américain : Le type « Bully » : équivalent morphologiquement au bouledogue, plus massif, plus trapu. Le type « Standard » : plus haut, plus fin, et qui est proche morphologiquement deschiens type pit-bull, ce qui, malheureusement, pose question quant à leur catégorisation. Cependant, la plupart des Bouledogue américain actuels sont des croisements entre le type Bully et le type Standard. Son caractère Le Bouledogue américain est un chien de travail initialement, il est donc très intelligent et proche de son maître. Néanmoins, il pourra se montrer têtu avec un instinct de prédation assez marqué. Le Bouledogue américain saura défendre et protéger son groupe social et son territoire sans pour autant attaquer sans raison apparente. Son éducation Le Bouledogue américain n’est pas le chien le plus facile à éduquer notamment à cause de son grand défaut : il est têtu ! Il faudra donc mettre en place une éducation stricte juste et cohérente dès le plus jeune âge du chien afin de lui poser des règles à respecter et des limites à ne pas franchir. L’éducation doit notamment se porter principalement sur une désensibilisation du chien quant aux autres chiens et autres espèces de manière générale car son instinct de prédation et sa volonté de prendre le dessus seront très marqués. Pour ce genre de race, l’éducation est d’autant plus importante puisque tous les chiens pouvant ressembler de prêt ou de loin aux chiens type Pit-bull sont victimes d’une très mauvaise réputation. Il est donc du devoir des propriétaires de Bouledogue américain de prouver que ces chiens sont en réalité des crèmes et qu’ils méritent leur place au sein des foyers. Ses éventuels problèmes de santé Le Bouledogue américain étant une jeune race, un manque de recul ne permet pas de lister les problèmes de santé courants de la race. Néanmoins, étant un descendant du Bouledogue anglais, des problèmes respiratoires peuvent surgir.
  5. josse

    j'ai tellement de chagrin

    Doux repos pour toi petite Jasmine... Je pense bien à vous Cloclo, vous avez donné à votre petite la plus belle preuve d'amour en la laissant partir pour lui éviter de souffrir..
  6. josse

    Les différentes races de chien.

    BOSTON TERRIER Le Boston Terrier est un chien de petite taille, de type molossoïde. Souvent confondu avec le Bouledogue français, il est cependant unique en son genre : robuste, dynamique, intelligent et affectueux. Sa fiche d'identité Noms : Boston Terrier ou Terrier de Boston. Groupe : Groupe n°9 : Chien d’agrément et de compagnie. - Section n°1.1 : Molossoïdes de petit format. Sans épreuve de travail. Hauteur au garrot : entre 25 cm et 40 cm. Poids : entre 7 et 11 kg selon le sexe et la taille. Couleur : le Boston Terrier peut avoir une robe bringée, noire (avec des reflets roux) ou noire panachée de blanc. En revanche, la robe ne sera jamais unicolore, le Boston Terrier aura toujours des bandes blanches sur le poitrail, autour du museau ainsi qu’entre les yeux. Poil : le poil du Boston Terrier est très court, voire ras, il est lisse et fin. Entretien du poil : le poil du Boston Terrier étant très court, voire ras, il ne demande pas d’efforts particuliers si ce n’est un brossage régulier pour éliminer les poils morts. Corps : trapu et de petite taille. Tête : le Boston Terrier a une tête de forme carrée, plate entre les deux oreilles. Le stop est très marqué chez le Boston Terrier. Yeux : les yeux du Boston Terrier sont assez gros, pas vraiment proportionnels à la taille de sa tête. Ils sont de forme ronde et de couleur foncée. Oreilles : le Boston Terrier a de petites oreilles, souvent assorties à la robe (noire ou bringée), et qui se dressent toutes droites et lui donnent un air à la fois inquiet et interrogateur. Queue : la queue du Boston Terrier sera généralement petite, soit droite, soit en tire-bouchon. Espérance de vie : 13 à 14 ans en moyenne. Besoin de dépenses : modéré. Note : le Boston Terrier est un petit chien vif, qui a bien entendu besoin de se dépenser, physiquement, mentalement et de manière olfactive, mais n’aura pas des besoins de dépense très importants contrairement à d’autres races plus actives. Néanmoins, des balades quotidiennes, en dehors du jardin, seront indispensables. De plus, le Boston Terrier étant très joueur, il aura besoin et très envie de jouer avec son maître. Activités possibles : balades, obé-rythmée, jeux ludiques, etc. Vie en appartement : possible. Note : le Boston Terrier pourra s’adapter à plusieurs environnements, tant qu’il sera auprès de son maître. La vie en appartement n’est pas donc absolument pas contrindiquée tant que le Boston Terrier est suffisamment promené pour répondre à ses besoins de dépenses. Compatibilité avec les enfants : possible. Note : le Boston Terrier a la particularité d’être un chien à la fois très joueur et à la fois calme. Il peut « redescendre » facilement et sera donc parfait pour une éventuelle cohabitation avec des enfants. Toutefois, il sera essentiel de mettre en place des règles de vie à la maison afin que les enfants respectent le chien, son espace, ses ressources, etc. Tout simplement pour éviter tout risque de morsure. Cout d'acquisition : en moyenne 1500€ pour adopter un chiot Boston Terrier en élevage. Budget mensuel : comptez en moyenne une vingtaine d’euros pour subvenir aux besoins d’un Boston Terrier. Cohabitation avec les autres animaux : possible. Note : la cohabitation avec d’autres animaux sera tout à fait possible, tant que le Boston Terrier est bien socialisé et que l’espace et les ressources de chacun sont respectés. Robustesse : malgré son petit format, le Boston Terrier est un chien plutôt robuste. Toutefois, il ne supportera pas très bien les périodes de grands froids. Il faut donc veiller à le protéger lors de ces périodes. Son histoire Comme son nom l’indique, le Boston Terrier vient des États-Unis, à Boston. Il est né du croisement entre un Bouledogue Anglais et un Terrier Blanc Anglais à la fin du 19ème siècle. En France, c’est en 1927 que l’on voit arriver les premiers Boston Terrier. Pour la petite histoire, le Boston Terrier est bien entendu le chien le plus populaire dans le Massachusetts, sa région natale. Il est même la mascotte officielle de l’équipe de Hockey de l’université de Boston ! Son caractère Le Boston Terrier est un chien adorable, très (voire trop parfois) attaché à son groupe social. Petit chien tout terrain qui sera le parfait compagnon de par sa fidélité et son affection sans limites. Son éducation Le Boston Terrier n’est pas un chien « difficile » à éduquer, il aura à cœur de faire plaisir à son maître, et s’il y a une petite séance de jeu à la clé : c’est encore plus motivant ! Cependant, bien entendu, comme pour tous les chiens, si de mauvaises habitudes sont prises, le Boston Terrier aura du mal à les gommer du jour au lendemain. Le maître s’attachera donc à être cohérent et à bien définir dès le départ ce qu’il accepte ainsi que les limites à ne pas franchir. Ses éventuels problèmes de santé Comme tous les chiens avec le « nez écrasé », il y a des risques de problèmes respiratoires. De plus, le Boston Terrier peut facilement être irrité au niveau de ses yeux (dû à leur proéminence), un soin quotidien sera donc nécessaire pour éviter toutes irritations. Il peut également présenter des affections dermatologiques comme la démodécie généralisée ou la dermatite atopique. RÉDUISEZ vos frais vétérinaires COMPAREZ les assurances santé en 2 minutes gratuitement sans engagement Comparer 5 réactions Réagissez aussi à cet article ! Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Commentaire Nom Email
  7. josse

    Mardi 19 Février 2019

    Bonjour tout le monde. Ce matin, réunion à la mairie de Bapaume pour préparer " la journée du chien " en septembre. Les dates sont dans le post " nos manifestations " Il y aura plein d'activités basées avec les chiens cela sera chouette.. Le soleil est là mais un petit vent vient nous embêter et nous rappelle qu'on est encore en hiver. C'est Jasmine la petite chienne de Cloclo qui l'a quittée et non Jasmine la petite york qui est chez Sandrine en attendant de trouver sa famille. Ella est en chaleur depuis hier et nous le montre... en laissant des traces sur le carrelage... Mais c'est normal, c'est normal... Les louloutes vont bien et Hermès aussi... 1 pensée pour les malades les convalescents et pour ceux qui les accompagnent. 1 pensée pour nos disparus. Bonne fin d'après midi.
  8. Que ton repos soit aussi doux que l'amour de Sandrine pour toi douce mamie Asta.. Je pense bien à toi Sandrine..
  9. josse

    Alerte : Blue Note (ex Câline) a disparu

    Le facteur aussi.. Je ne sais pas si cela se fait dans d'autres départements mais dans le Nord. Les journaux mettent des annonces pour les chiens perdus gratuitement. Les journaux sont lus par beaucoup de personnes..
  10. Cette année nous avons déjà 3 salons de prévus : COMME TOUS LES ANS NOUS SOMMES INVITES AU SALON DE LEERS. LE SAMEDI 6 AVRIL ET LE DIMANCHE 7 AVRIL 2019 DE 10 H A 18 H SALLE ANDRE KERKHOVE RUE DE WATTRELOS 59115 LEERS LE THEME DE CETTE ANNEE / LA BIODIVERSITE SI VOUS AVEZ DES IDEES POUR LE THEME . L'ASSOCIATION CANIN SANS FAMILLE INVITE CANI-SENIORS A LEUR DEUXIEME FORUM DE LA PROTECTION ANIMALE. LE SAMEDI 13 AVRIL ET LE DIMANCHE 14 AVRIL 2019 DE 10 H A 18 H 30 GYMNASE DES TERTIALES ( SALLE MULTISPORTS ) BOULEVARD DES ALLIES 59300 VALENCIENNES ( LES CHIENS DE L'EXTERIEUR NE SONT PAS ADMIS ) LA FETE DU CHIEN DE BAPAUME AURA LIEU : LE SAMEDI 7 SEPTEMBRE ET LE DIMANCHE 8 SEPTEMBRE 2019 DE 10 H A 20 H SALLE ST EXUPERY 62450 BAPAUME ( TOUS LES CHIENS SONT LES BIENVENUS )
  11. josse

    Ella ! retraitée d'élevage.

    Ella ! Retraitée d'élevage est venue hier rejoindre la maison.. Elle va avoir 10 ans en fin d'année. La personne garde ses chiens en retraite jusqu'au bout. Mais sa maison a complètement brûlée et elle vit en ce moment dans un mobil-home. Donc elle a préféré trouver une famille pour Ella... Je vous mets quelques photos..
  12. josse

    Ella ! retraitée d'élevage.

    Ce matin visite chez le véto pour Ella, elle est en bonne forme pour son âge, malgré les nombreuses portées qu'elle a eu.. Pas de tumeurs mammaires.. Et pour la stérilisation on va devoir attendre car mademoiselle a déclenché ses chaleurs.. ce matin j'ai vu quelques traces de sang à terre et le véto a vu du sang au niveau de sa vulve.. La stérilisation se fera la deuxième quinzaine de avril.. Sandrine m'avait bien dit qu'une chienne qui se pose déclenche souvent ses chaleurs.. Hé ben c'est vrai...
  13. josse

    Les différentes races de chien.

    BORDER TERRIER Le Border Terrier est un petit chien très actif et robuste. Originaire de Grande Bretagne, le Border Terrier est souvent comparé à la loutre car sa tête ressemble particulièrement à celle de l’animal marin. Adorable donc par son joli minois, le Border Terrier est toutefois un chien très dynamique avec un caractère bien marqué, il ne sera pas à mettre entre les mains de n’importe qui. Ses maîtres devront savoir faire preuve de fermeté dans l’éducation et surtout lui consacrer énormément de temps pour combler ses besoins de dépense. Sa fiche d'identité Nom : Border Terrier. Groupe : Groupe n°3 : Terriers. - Section n°1 : Terriers de grande et moyenne taille. Sans épreuve de travail. Hauteur au garrot : entre 37 et 40 cm pour les mâles et entre 33 et 36 cm pour les femelles. Poids : entre 5,9 et 7,1 kg pour les mâles et entre 5,1 et 6,4 kg pour les femelles. Couleur : la robe d’un Border Terrier peut être rouge, froment, griffonnée/feu ou bleue/feu. Poil : le poil du Border Terrier est mi-long (voire court pour certains), dur et dense. Le sous-poil du Border Terrier est serré. Entretien du poil : le Border Terrier perd très peu ses poils. Toutefois, un brossage régulier devra être proposé pour que le Border Terrier garde la qualité protectrice de son poil et son sous-poil. Corps : tout en longueur et fin. Le corps du Border Terrier est gracieux. Tête : la tête du Border Terrier est large avec un museau assez fort. On dit que sa tête ressemble à celle d’une loutre. Yeux : les yeux du Border Terrier sont de couleur foncée. Oreilles : les oreilles du Border Terrier sont assez petites, elles sont en forme de « V ». Elles tombent vers l’avant contre les joues du chien. Queue : la queue du Border Terrier est modérément courte, plutôt épaisse à la base et s’affine jusqu’à l’extrémité. Elle est attachée haut, portée gaiement mais jamais recourbée sur le dos. Espérance de vie : environ 13 ans. Besoin de dépenses : important. Note : si ses besoins de dépense ne sont pas comblés, le Border Terrier peut vite devenir ingérable. Il aura besoin de beaucoup d’exercices, qu’ils soient physiques ou intellectuels pour être bien dans ses pattes. Il faudra consacrer minimum 1h par jour au Border Terrier en lui proposant des activités à faire en binôme avec son maître mais aussi lui proposer des occupations régulièrement dans la journée pour éviter qu’il ne s’ennuie. Activités possibles : pistage, cani-sports (courses, vtt, trottinette, etc.), agility, obé-rythmée, grandes balades, etc. Vie en appartement : possible. Note : la vie en appartement sera possible, uniquement si les maîtres du Border Terrier peuvent lui consacrer plusieurs heures dans la journée pour bien combler ses besoins de dépense. Le Border Terrier sera tout de même plus à son aise en campagne, mais il saura toutefois s’adapter à une vie citadine s’il a l’occasion de se défouler tous les jours. Compatibilité avec les enfants : possible. Note : le Border Terrier pourra tout à fait s’entendre avec des enfants, il est assez joueur et pourra alors apprécier les séances de jeux avec eux. Néanmoins, le Border Terrier peut se montrer virulent si on le brusque ou si des limites de contacts sont franchies. Il faudra alors respecter des règles préalablement mises en place pour assurer une cohabitation sociale de qualité et surtout sécurisée. En effet, malgré sa petite taille, le Border Terrier n’est pas un jouet ou une peluche ! Coût d'acquisition : il faudra compter en moyenne 1000€ pour adopter un Border Terrier en élevage. Budget mensuel : il faudra compter une vingtaine d’euros par mois pour subvenir aux besoins du Border Terrier et en lui proposant une alimentation de qualité. Cohabitation avec les autres animaux : possible. Note : si une socialisation de qualité est faite dès le plus jeune âge du Border Terrier, il pourra tout a fait cohabiter avec d’autres animaux. Attention toutefois à son fort instinct de chasse qui peut, malgré une bonne socialisation, poser problème pour tous les petits animaux de compagnie (comme les rongeurs par exemple). Robustesse : le Border Terrier est un chien très robuste qui a la chance de jouir d’une santé de fer. Son histoire Originaire de la région des Borders (comme son nom l’indique), frontière entre l’Ecosse et l’Angleterre, le Border Terrier est issu de croisements entre plusieurs Terriers de travail britanniques (le Bedlington Terrier, le Dandie Dinmont Terrier ou encore le Lakeland Terrier). Le Border Terrier est une race initialement utilisée pour la chasse au renard. La race fut officiellement reconnue par la FCI en 1963. Son caractère Le Border Terrier est un petit chien adorable mais qui peut toutefois se montrer assez têtu avec un caractère bien affirmé. Il est très joueur et très courageux. Proche des ses maîtres, il sera le parfait chien de compagnie d’une famille dynamique. Son éducation Le Border Terrier ayant un caractère bien marqué, il sera indispensable de lui proposer dès son plus jeune âge une éducation à la fois ferme et cohérente. Il ne faudra absolument pas faire preuve de violence ou de brutalité mais rester sûr de soi et ferme quant aux indications de base pour que l’intégration au sein du groupe social et au sein de la société de manière générale se passe au mieux. De plus, son fort instinct de chasse nécessite un apprentissage du rappel et du renoncement bien marqué. Ses éventuels problèmes de santé Le Border Terrier n’a pas de prédispositions particulières pour certaines maladies
  14. josse

    Lundi 18 Février 2019

    Bonjour tout le monde. CE matin véto pour le rappel des vaccins d'Hermès on emmène Ella pour une petite visite. Et pour voir quand on pourrait la stériliser, cela sera certainement remis car on a trouvé des taches de sang à terre.. Hier Olly et Ella sont parties au jardin et quand Jean Paul a voulu les faire rentrer Olly a lâché devant Jean paul un tout petit lièvre, il avait le ventre ouvert et les organes sortis elle l'a trouvé dans le jardin et l'a ramené car il n'y avait pas de sang. On a téléphoné au véto de garde de Bapaume et on l'a conduit pour le faire endormir impossible de le laisser ainsi la véto a regardé quand même mais impossible de faire quoi que se soit.. Elle se souvenait de nous c'est elle qui avait endormi la poule que Olly avait attrapé.. Je sais que c'est la sélection naturelle comme on dit mais cela fait mal au coeur de voir une si petite vie s'éteindre.. Aujourd'hui notre fille Lauryne a 40 ans, je sais que l'on trouve ces enfants toujours beaux et je ne suis pas de partie pris mais notre fille est belle, joyeux anniversaire ma loute nous te faisons d'énormes bisous ton papa et ta maman. La photo date du mois de septembre.
  15. Mignon petit père.. et en plus en compagnie d'une jolie bichonne pour aller promener..
  16. josse

    PROJET VIDÉO

    C'est une super idée Joe.. et je suis certaine que les FA vont aimer...
  17. Douces pensées pour toi mamie Asta..
  18. josse

    Dimanche 17 Février 2019

    Je suis bien triste pour la jolie Bouria.. Je pense bien à toi Marion ainsi qu'à ton frère et ta belle soeur.. Des repères de la vie s'en vont avec nos loulous..
  19. josse

    Dimanche 17 Février 2019

    Bonjour tout le monde. Le soleil est là.. hier nous avons fait l'anniversaire de Klément.. C'est lui qui a fait son gâteau, Lauryne lui a juste cassé les oeufs.. Il était délicieux.. Gustave en a demandé un deuxième morceau.. Je vous mets quelques photos, Il manque Augustin car il a dormi du sommeil du juste, normal il n'a pas voulu dormir dans la voiture...
  20. josse

    samedi 16 février 2019.

    Bonjour tout le monde. Le soleil est là, hier après midi je suis allée faire le tour du jardin. Nous avons mis des thuyas tout le tour du grillage pour notre Olly. Ils ont tous repris mais il y en a 3 qui végètent aussi bien en hauteur qu'en largeur.. Mais c'est bizarre car ils sont bien verts comme les autres, l'année dernière on a coupé en hauteur pour qu'ils s'étoffent ils ont tous grossis en largeur sauf ces 3 là.. On va leur remettre de l'engrais peut être que cela les aidera... Ella est venue avec moi, avec les autres sauf Chimène bien sur, l'herbe est trop haute trop mouillée trop tout quoi.. Par contre Hermès était dans le milieu du jardin, il se roulait d'un sens et d'un autre. J'aime le voir heureux comme cela.. Si vous avez un conseil pour les thuyas je suis preneuse... Cet après midi nous fêtons les 11 ans de Klément car il est né le 22 février mais c'est le week end chez son papa. Il grandit mon p'tit coeur mais il aime bien quand je l'appelle comme cela.. Alors Mandy tu as passé une bonne nuit ? J'espère que toutes les mamans malades se remettent doucement. 1 pensée pour les malades les convalescents et pour ceux qui les accompagnent. 1 pensée pour nos disparus.. Bonne journée.
  21. josse

    Des nouvelles de Tisha un de mes plus beaux sauvetages

    Je n'avais pas vu le post de Tisha.. Je comprend que cela te fait un souvenir émouvant, elle est magnifique..
  22. Non seulement Cheyenne est belle et en plus elle a attrapé un bon caractère.. Tu as réussi ta mission Sandrine... Une fois de plus...
  23. josse

    Les différentes races de chien.

    BORDER COLLIE Le Border Collie, la formule 1 du chien de troupeau ! Un chien intelligent et vif, mais aussi sensible. Cette race de chien de travail pourra avoir du mal pour s’adapter à la vie d’un simple chien de compagnie. En revanche, il se montrera très performant si vous lui proposez des activités qui nourrissent son besoin de dépense physique et mentale ! Sa fiche d’identité Noms : Border Collie, Collie des Borders. Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et chiens de bouviers. Utilité : chien de berger. Particularité : la confirmation en vue de l’inscription au LOF se valide par une épreuve de travail. Le Border Collie devra donc passer une épreuve de troupeau pour être confirmé. Taille (hauteur au garrot) : entre 50 et 55 cm pour les mâles et entre 45 et 52 cm pour les femelles. Poids : entre 15 et 25 kg selon la taille et le sexe. Couleur : plusieurs couleurs sont possibles chez le Border Collie, la seule couleur qui ne doit pas dominer est le blanc. Ainsi, on peut trouver des Border Collie noir, tricolore, sable, brun, rouge ou bleu merle, etc. Le Border Collie est donc peu contraint à un standard physique, c’est avant tout un chien de travail. Corps : bien proportionné, athlétique à encolure forte. Poil : le poil du Border Collie peut être court ou mi long. Par ailleurs, cette race de chien bénéficie d’un sous poil serré et doux lui permettant d'être peu sensible aux intempéries. Entretien du poil : modéré, un brossage régulier pour enlever le poil mort sera suffisant. Tête : le Border Collie possède un crâne relativement large et un stop bien marqué. Le museau est court et fort. Yeux : il peut avoir les yeux vairons mais principalement les yeux du Border sont bruns, même si certains peuvent avoir les yeux bleus. Oreilles : droites ou mi-tombantes. Queue : la queue du Border Collie est tombante et atteint le jarret. Le bout de sa queue est aussi légèrement courbé. Elle est attachée bas. Espérance de vie : entre 13 et 16 ans. Besoin de dépenses : important à très important. Note : Le Border Collie est un chien de travail par définition, il est donc fait pour passer ses journées à garder un troupeau et aider ses maîtres. Ce n’est clairement pas un chien de compagnie qui pourra se contenter de dormir toute la journée sur le canapé et se suffire d’une balade de 10-20 minutes. En plus d’être demandeur d’activité, le Border Collie a besoin d’avoir une activité qui lui permet de se concentrer et de réfléchir, en somme une activité qui développe son intelligence avant de développer ses muscles. Activités possibles : le troupeau bien évidemment, mais aussi le treibball, le flyball ou tout autre sport canin. Le Border Collie appréciera aussi accompagner son maître en vélo ou pour un jogging. Vie en appartement : possible. Note : Aussi étonnant que cela puisse paraître, un Border Collie peut vivre en appartement à condition d’être suffisamment stimulé et dépensé. En revanche, un Border Collie “enfermé” dans son jardin toute la semaine ne sera pas heureux. Donc que vous soyez en maison ou en appartement, votre Border Collie devra sortir de chez vous et se dépenser mentalement et physiquement tous les jours. Compatibilité avec les enfants : possible. Note : Le Border Collie est un chien énergique et vif. La cohabitation avec les enfants est possible mais il faudra toujours prendre le temps de s’occuper de lui au quotidien. Par ailleurs, une habituation aux enfants dès son plus jeune âge est essentielle comme pour toutes les races de chien ! Cout d'acquisition : entre 600 et 1200 euros (voire plus pour certaines lignées de travail réputées). Budget mensuel : entre 30 et 70 euros / mois en moyenne. Cohabitation avec les autres animaux : possible. Note : A condition de l’habituer très jeune, dès ses 8 semaines si possible. Là encore, le Border Collie étant un chien de travail, il ne faudra pas développer son instinct de prédation. Ne le laissez donc pas fixer pendant des heures ou courir après le chat de la maison, déviez plutôt ce comportement en l’occupant avec une autre activité. Robustesse : le Border Collie est un chien très robuste physiquement mais il peut se montrer sensible au niveau alimentaire. De plus, c’est une race assez sensible au stress, pouvant entraîner des problèmes de santé. Son histoire Les ancêtres du Border Collie sont certainement les chiens nordiques, compagnons des Vikings. Comme son nom l’indique (border signifie « limite » en anglais), il est originaire de la région frontalière de l’Ecosse et de l’Angleterre. Connu depuis le XVIème siècle, le Border a toujours été sélectionné pour ses excellentes aptitudes au travail. Il est d’ailleurs resté de nos jours un des meilleurs chiens de garde et de conduite de troupeaux. En atteste son omniprésence dans les régions où l’on pratique l’élevage intensif de moutons en Australie, Nouvelle-Zélande, Amérique du sud ou du Nord. La race se fixe en 1843 mais n’est reconnue officiellement qu’en 1976, soit 6 ans environ après son arrivée en France. Son travail en France consiste principalement dans les élevages à séparer les brebis des béliers ou à faire changer le troupeau de pâturage. Cette race assez ancienne, qui aurait commencé à se fixer au 19ème siècle, est encore aujourd’hui considérée comme la “formule 1” des chiens de troupeau en Grande Bretagne. Côté Français, il nous a fallu attendre 1970 pour découvrir ce magnifique chien de travail. Son caractère Le Border Collie est un chien très intelligent, rapide et vif. En tant que chien de travail, il peut rester concentré très longtemps et ne fatigue jamais. Il sera alors nécessaire en tant que maître de Border Collie de répondre à ses besoins de dépense physique mais surtout mentale et aussi de canaliser cette grande énergie. Cette race de chien peut facilement développer des “fixettes” ou encore des tocs ou activités de substitution s’il n’est pas suffisamment stimulé. De nature assez sensible néanmoins, la plupart des Border Collie auront besoin d’une bonne socialisation pour éviter de devenir trop réservé à l'âge adulte. Son éducation Le Border collie est friand d’éducation et adorera participer à des activités avec ses maîtres. Néanmoins ce sont des chiens très intelligents qui demanderont une éducation stimulante sans quoi ils perdront vite de leur motivation. Les activités en lien avec leur instinct de chien de troupeau sont évidemment à privilégier. De même, ce sont de bons candidats pour apprendre des tours et autres exercices funs et stimulants. Cependant, il sera fortement déconseillé de pratiquer des activités trop répétitives et n'entraînant pas de réflexion comme les jeux de lancer de balle. En effet, ces activités dépenseront (peut-être) votre chien physiquement mais le rendront à force complétement dépendant et excité en présence de sa balle. En résumé, le Border Collie n’est pas un chien de compagnie mais bien un chien de travail, il faudra donc être conscient de son besoin d’être utile si vous désirez adopter cette race de chien. Ses éventuels problèmes de santé La dysplasie Comme beaucoup de chiens de race, le Border Collie peut être sujet à la dysplasie. En revanche, une alimentation et une activité adaptées tout au long de sa vie aideront à limiter les risques. Les radiographies des parents seront aussi un indicateur essentiel concernant la transmission génétique de ce vice rédhibitoire. Les problèmes oculaires Le Border Collie peut développer des maladies oculaires, comme l’atrophie rétinienne (APR) ou encore une maladie appelée l’anomalie de l’oeil du colley (AOC) pouvant entraîner la cécité. A savoir qu’un test génétique et une consultation avec vétérinaire ophtalmologue peuvent permettre de dépister ces problèmes. Le syndrome de dilatation et torsion d’estomac Le Border Collie étant une race de chien relativement sensible au stress, elle peut être sujette aux torsions d’estomac. Il sera aussi essentiel de ne pas stimuler excessivement votre chien physiquement quelques heures avant et après un repas. Les crises d'épilepsie Tout comme la torsion d’estomac, la sensibilité au stress du Border Collie peut le prédisposer aux crises d’épilepsie même si cela reste relativement rare. Les tares génétiques Certains mariages peuvent créer des tares physiques et / ou comportementales. C’est pourquoi le blanc ne doit pas être une couleur dominante chez le Border Collie. Ainsi donc, il est fortement déconseillé de faire se reproduire des Border collie de couleur merle, tricolore ou à dominance de blanc entre eux. Pensez à étudier les offres de mutuelle pour chien afin de ne pas vous trouver au dépourvu lorsqu’il aura besoin de soins vétérinaires.
  24. josse

    Chatterton

    Tu dois te sentir plus léger beau Chatterton
×