Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Anti-puces


Martine
 Partager

Messages recommandés

Juste pour vous dire que j'ai demandé à mon véto ce qu'elle pensait des anti-puces qui seraient cancérigènes, comme le Frontline pour ne pas le nommer. Elle m'a dit qu'aucune étude n'avait aboutie à cette conclusion. Les produits phytosanitaires genre essence de menthe etc. sont principalement un répulsif. Ils sont une action préventive. D'après elle, ces produits sont efficaces l'hiver, si l'animal ne sort pas beaucoup car ça peut lui éviter d'attraper les puces. Par contre, l'été et si l'animal va beaucoup dehors et s'il a déjà des puces, ce genre de traitement est pratiquement nul. Sachant que j'ai plusieurs chats qui vont dehors, elle m'a fortement déconseillé ce type de produits car j'allais tout droit à l'invasion des puces sur les chats et à l'intérieur.

Le Frontline Combo qui stérilise les puces fait en sorte qu'il y a beaucoup moins de chats ou chiens infestés ou de maisons infestées ; elle voit une grosse différence avec ses clients entre maintenant et il y a 10 ans.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le principe actif du "Frontline", c'est le fripronil. Le fripronil est la substance chimique soupçonnée de tuer les abeilles. Par précaution, le ministre de l'agriculture a décidé d'interdire ces insecticides pour l'agriculture. A lire ici:

http://www.agriculture.gouv.fr/spip/IMG/pdf/fipronil-1.pdf

 

Je cite une partie de ce qui est écrit ci dessus :"La Commission d’études de la toxicité a remis fin janvier, dans

le cadre de la procédure communautaire de réévaluation de la

molécule FIPRONIL, un avis accompagné d’une monographie dans

lequel elle recommande de ne pas inscrire cette molécule sur la liste

des substances autorisées.

 

L'agence française de sécurité sanitaire et des aliments et l'agence française de sécurité sanitaire environnementale ont édité un rapport sur le fripronil à lire ici:

http://www.afssa.fr/ftp/afssa/basedoc/Synthese_conclusion-finale.pdf

 

Je cite une partie du texte à lire sur le lien ci-dessus: "Le fipronil est une substance chimique insecticide dont la mise sur le marché est autorisée depuis

1994 pour lutter contre des ravageurs de cultures, les puces d’animaux familiers, les fourmis, les

termites, …). Elle entre dans la composition de nombreuses préparations phytosanitaires pour

l’agriculture professionnelle ou les jardiniers amateurs, de médicaments vétérinaires ou de biocides à

usage domestique ou professionnel."

 

"L'effet insecticide du fipronil s'exerce par un mécanisme neurotoxique : en se fixant sur les récepteurs

GABA, le fipronil interfère avec le flux d'ions chlore, et diminue l'action inhibitrice normale du

récepteur, ce qui entraîne une excitation neuronale excessive. Il existe une grande hétérogénéité de

structure des récepteurs GABA selon les espèces. In vitro, le fipronil présente une plus forte affinité

pour les récepteurs spécifiques des insectes que pour les récepteurs des mammifères ce qui

conférerait au fipronil une toxicité sélective pour les insectes.

Les études expérimentales de toxicité à court, moyen et long terme mettent principalement en

évidence des altérations neurotoxiques (neuro-musculaires et comportementales) et des

perturbations hépatiques (hypertrophie, dégénérescence des hépatocytes) dans toutes les espèces

testées (rat, souris et chien), mais aussi, selon les études, des désordres rénaux ou sanguins ; de plus

des effets thyroïdiens sont observés uniquement chez le rat."

 

2.2 Données de pharmacovigilance vétérinaire

Entre 1998 et 2003, 686 notifications d'effets indésirables ont été recensées chez les animaux (dont

303 chez les chats, 255 chez les chiens), pour majorité par les centres de pharmacovigilance

vétérinaires et pour quelques-unes par les Centres Antipoison humains.

En se limitant aux chiens et aux chats, qui sont les deux seules espèces pour lesquelles les produits à

base de fipronil sont autorisés, l’analyse des données de la pharmacovigilance vétérinaire montre

que :

- la majorité des effets indésirables (64% pour le chat et 78% pour le chien) sont survenus dans des

conditions normales d’utilisation ;

- un lien de causalité entre l’effet et l’administration du produit n’a pu être établi que pour environ 1/3

des cas rapportés dans les 2 espèces ;

- 1 seul décès sur les 8 rapportés chez le chat a pu être imputé au produit contenant du fipronil ;

- 8 cas graves ont été rapportés chez le chien dont la moitié sont survenus suite à une utilisation ne

respectant pas les recommandations et l’autre moitié dans des conditions normales d'utilisation;

- les symtômes sont essentiellement neurologiques (agitation, tremblements allant jusqu'aux

convulsions et au coma) et digestifs (hypersalivation, vomissements).

Les effets indésirables observés avaient déjà été identifiés dans le dossier d'autorisation de mise sur

le marché de ces médicaments vétérinaires. A partir de ces données, on peut estimer la fréquence de

notifications d’un effet indésirable à 1 pour 100 000 à 250 000 applications, selon la préparation

 

5 QUEL EST LE NIVEAU D'EXPOSITION AUX MEDICAMENTS VETERINAIRES ?

Les médicaments vétérinaires à base de fipronil, destinés aux chiens et aux chats pour le traitement

des parasites externes, constituent une source à laquelle toute personne peut être exposée à la suite

d’un mésusage, d’un incident ou d’un contact avec l’animal traité. Le cas le plus défavorable

correspond à celui d’enfants qui, contrairement aux règles de bon usage, seraient en contact de

manière prolongée avec les animaux domestiques traités par un médicament vétérinaire. L’application

du médicament vétérinaire étant destinée à l’élimination des parasites d’un animal familier, les

principales voies d’exposition au fipronil sont la voie cutanée, la voie orale (contact main-bouche) et la

voie respiratoire dans le cas d’une formulation en spray.

Pour la contamination par contact, l'évaluation du risque pour l’utilisateur, notamment les enfants au

travers d'un contact prolongé avec les animaux domestiques traités, doit être réalisée pour

l’autorisation de mise sur le marché (AMM) conformément aux lignes directrices7 définies par l'Agence

Européenne d'Evaluation des Médicaments. Cette évaluation qui se base sur une valeur de

l’exposition prenant en compte le cas le plus défavorable et des hypothèses maximalistes, permet de

calculer des marges de sécurité par rapport aux valeurs toxicologiques de référence fixées.

6 Il convient de noter que les exploitants agricoles ne bénéficient pas d’un suivi au titre de la médecine du

travail. Ils peuvent à titre individuel adhérer volontairement au dispositif mais cette adhésion est rarissime.

7 Ligne directrice correspondante "Guideline on user safety for pharmaceutical veterinary medicinal products"

élaborée au sein du comité des médicaments vétérinaires de l’Agence Européenne d’Evaluation des

Médicaments (EMEA).

Afssa, Afsse

Rapport "Fipronil" mars 2005

9

Les marges déterminées lors de la procédure relative au Frontline Combo Spot-on ont été jugées

acceptables par les 15 États membres de l’Union européenne.

Ainsi, l’utilisation des médicaments vétérinaires antiparasitaires externes à base de fipronil ne

présente pas de risque pour la santé humaine dans la mesure où les modalités d’application et les

mesures de précaution rappelées dans la notice sont respectées par les propriétaires des animaux

traités.

Le groupe de travail souhaite insister sur l’importance de respecter strictement les précautions

d’emploi destinées à limiter l’exposition des particuliers utilisateurs ou de leur entourage, et tout

particulièrement les jeunes enfants. Une des précautions importantes figurant sur la notice est que

"les animaux récemment traités ne sont pas autorisés à dormir avec les propriétaires, surtout les enfants."

 

 

[b]Ma conclusion : le Frontline n'est pas un produit anodin.[/b]

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pas anodin, mais si on va par là, les rejets des voitures c'est aussi vachement toxique et le tabac qui tue des dizaines de milliers de personne, sans parler de l'alcool

donc, je crois que les risques sont très limités

maitenant chacun fait ce qu'il veut :wink:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

:?: Avez vous entendu parler de ce produit qui lutte contre les parasistes mais aussi contre les moustiques (très pratique pour nous, dans le sud) et donc contre la leischmaniose ?

si oui, qu'en pensez vous ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.