Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Le coup de chaleur du chien et du chat


S.Rault
 Partager

<t></t>  

  1. 1. <t></t>



Messages recommandés

Le coup de chaleur du chien et du chat

 

 

 

Avec les beaux jours et la chaleur, le coup de chaleur reste un risque trop souvent ignoré des propriétaires de chiens et de chats. Ce phénomène brutal et rapidement mortel peut facilement être évité.

 

 

EXPLICATION DU COUP DE CHALEUR

 

Le chien et le chat, sont des animaux qui ne suent pas ou très peu. Ces deux animaux de compagnie n’ont que très peu de glandes sudoripares, pour la plupart situées sous leurs pattes. Vous pourrez d’ailleurs constater cela chez votre vétérinaire en observant les marques laissées par votre chat stressé, par exemple, sur la table de consultation.

 

Le chien régule en partie sa température grâce à la respiration : l’air expiré chargé de vapeur d’eau transporte la chaleur vers l’air ambiant. Si l’animal a chaud ou s’il est stressé, il va accélérer la baisse de température en respirant plus vite.

 

Vous comprenez donc que, si l’animal est dans un environnement très chaud et très humide ou que celui-ci a des difficultés respiratoires, l’échange est inefficace (air chaud et humide respiré dans le premier cas, impossibilité de ventiler plus vite ou correctement dans le second cas).

 

 

De cette incapacité à bien refroidir le corps découle une surchauffe de celui-ci. Si le corps surchauffe, il va avoir besoin de plus d’air frais mais, comme le système ne fonctionne pas, rien n’empêchera la montée de la température. Le danger intervient lorsque la température grimpe rapidement et dépasse les 40.5° à 41°C.

 

 

 

 

CIRCONSTANCES DU COUP DE CHALEUR

 

Dans tous les cas, une température ambiante élevée et un fort taux d’humidité représentent les caractéristiques d’une situation à risque. Les circonstances varient ensuite selon les cas :

 

Les cas de coup de chaleur surviennent donc avec

 

Un effort ou une activité excessive en cas de température ambiante élevée.

Un chien ou un chat ayant de l’obésité ou des problèmes cardio-respiratoires les jours de forte chaleur peut développer un coup de chaleur.

Certaines races à face courte (brachycéphales) ont plus de difficultés à respirer et donc à se protéger par temps chaud. Pékinois, Carlins, Bouledogues, Boxers sont autant d’exemples de chiens à risque.

Laisser un chien attaché en extérieur sans ombre les jours de très fortes chaleurs peut déclencher le syndrome.

 

La cause la plus fréquente et rapidement mortelle est l’attente du maître dans l’habitacle de la voiture. Même sans température caniculaire l’intérieur d’une voiture peut atteindre des températures de 50 à 70°c.

 

Le corps de l’animal rentre « en surchauffe » et il peut mourir en moins de 30 minutes par œdème cérébral.

 

 

 

SYMPTÔMES DU COUP DE CHALEUR

 

 

L’halètement apparaît toujours lorsque la température augmente mais dans ce cas il est très marqué car la fréquence respiratoire augmente fortement.

Une forte salivation ou une gueule qui mousse. Ceci va augmenter la déshydration par perte d’eau.

L’agitation se met en place, l’animal n’est pas confortable.

Les vaisseaux sanguins se dilatent fortement () afin d’évacuer la chaleur mais entrainent une accumulation de sang dans le cerveau Cela entraîne l’ et l’animal commence a avoir des difficultés motrices et une baisse de la vigilance. L’animal est sonné par ce choc cérébral.

 

-Des troubles de la coagulation sanguine apparaissent très souvent : apparition de vomissements et diarrhées hémorragiques parfois 24 à 48h après le coup de chaleur.

Les muqueuses (babines, truffe, gencives) deviennent bleues/violacées car il n’y a plus assez d’oxygène dans le sang : c’est la .

Ensuite viennent l’abattement et la prostration. Des convulsions (tremblements violents) peuvent se manifester.

 

 

COMMENT REAGIR ?

 

 

A éviter :

 

Ne pas mettre votre chien ou votre chat dans de l’eau très froide, ne pas utiliser de glace. Evitez de le refroidir trop vite.

Ne pas refroidir le corps trop bas. Si vous ne pouvez pas amener votre animal immédiatement chez le vétérinaire, il faut viser une température de 39 à 39.5°C.

Ne pas laisser l’animal sans surveillance.

Ne pas chercher à forcer votre chien ou votre chat à boire Présentez-lui l’eau et laissez le faire.

 

 

A faire :

 

 

-Premièrement : sortez votre animal des conditions qui ont déclenché la crise, mettez le au frais.

 

-Deuxièmement : appelez votre vétérinaire ou le vétérinaire local car c’est une urgence vitale

 

Si vous êtes amené à initier le refroidissement, faites le progressivement pour éviter le choc thermique. On commence avec de l’eau fraîche puis de plus en plus froide en prenant régulièrement la température. Refroidir très progressivement est essentiel.

 

Présentez de l’eau fraîche à boire et laisser votre animal se servir.

Quelque soit la gravité des symptômes, présentez toujours votre chien ou votre chat au vétérinaire qui pourra évaluer l’état de l’animal et les risques de séquelles :

 

 

Il pourra réaliser le refroidissement ou le continuer si vous l’avez commencé. Le refroidissement, seul, ne suffit pas !

Les perfusions peuvent s’avérer inévitables pour réhydrater l’animal mais aussi accroître le refroidissement de l’intérieur.

Le vétérinaire utilisera aussi des corticoïdes pour protéger le cerveau de l’oedème mortel.

Il évaluera selon les cas les fonctions rénale et cardiaque. La surveillance de la coagulation est nécessaire et peut entrainer l’utilisation d’héparine.

Votre vétérinaire vous recommandera probablement un suivi, une fois l’animal remis sur pied, pour évaluer les séquelles ou la totale rémission des symptômes.

 

 

PRECAUTIONS POUR UN ETE SANS SOUCI

 

Par temps chaud et humide vous éviterez de laisser votre chien ou votre chat dans un espace clos, peu ou pas aéré, comme un véhicule ! Vous serez attentif (ve) à cela même si le ciel est couvert et qu’il fait 20 à 25°C. Il faut savoir que, fenêtres fermées ou à peine entrouvertes, la température de l’habitacle peut grimper de 4°C juste par la présence d’un chien.

 

Vous vous arrangerez pour laisser votre animal à l’ombre dans un lieu aéré et plus frais si vous devez l’attacher.

 

Vous serez vigilant(e) si votre animal est un chat ou un chien dit « brachycéphale » (nez court et écrasé), si votre animal a des problèmes de santé cardiaques ou respiratoires ou, tout simplement, si celui-ci a de la fièvre liée à une maladie en court.

 

Lors de longs trajets en voiture et surtout si vous n’avez pas la climatisation pensez à ventiler à l’avant et à l’arrière, faire de nombreuses poses aussi pour rafraichir votre chien, lui proposer de l’eau fraiche et ne pas hésiter à le mouiller

 

Bon été à tous et à toutes !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.