Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Les soins dentaires chez le chien


S.Rault
 Partager

<t></t>  

  1. 1. <t></t>



Messages recommandés

Brossage régulier des dents, contrôles périodiques chez le dentiste ou l’hygiéniste dentaire sont des actes routiniers chez l’humain. Est-ce également important chez nos animaux de compagnie ?

 

 

 

L’affection la plus fréquemment rencontrée chez les jeunes animaux est la persistance de dents de lait, ceci principalement chez le chiot mais beaucoup plus rarement chez le chaton.

 

Le remplacement de toutes les dents de lait par les dents définitives se fait progressivement entre l’âge de 3 mois et 7 mois. La persistance d’une telle dentition peut empêcher la pousse correcte, provoquer des lésions de l’émail ou favoriser la formation de tartre sur la dentition définitive. La thérapie sera donc l’extraction des dents surnuméraires.

 

Chez l’adulte, le problème buccal le plus courant est la parodontose. D’après une étude de l’Université du Minnesota en 1996, les affections bucco-dentaires arrivaient en tête de tous les problèmes observés chez les animaux de plus de 7 ans. Environ 75% des chiens et 60% des chats seraient atteints de maladie parodontale. Cette affection s’aggrave avec l’âge et atteint, chez le chien, plus particulièrement les races de petite taille (Dr Ph. Hennet, suppl PMCAC 3/2003).

 

 

 

La maladie parodontale pourra se traduire chez l’animal par les symptômes suivants:

 

- mauvaise odeur buccale,

 

- inflammation et saignement des gencives,

 

- douleur lors de la mastication,

 

- perte de dents liée au déchaussement,

 

- apparition d’infection et d’abcès dentaire,

 

- formation de fistule éventuellement en communication avec les cavités nasales,

 

- fracture osseuse lorsque l’os de la mâchoire sera trop affaibli.

 

 

Mais cette même maladie parodontale pourra avoir des conséquences bien plus étendues dans l’organisme du fait du passage de germes dans la circulation sanguine avec atteinte de certains organes cibles que sont le cœur, les reins, le foie, les articulations…

 

 

Qu’est-ce donc exactement que cette maladie parodontale ?

 

La plaque dentaire est un film formé de plusieurs sortes de bactéries ainsi que de substances adhérentes qui se fixent à la surface des dents. Une réaction inflammatoire va se développer lorsque le contact se fait avec la gencive (gingivite). Par la suite, ces bactéries pénètrent sous la gencive provoquant des inflammations sous gingivales ainsi qu’une destruction progressive des tissus de soutien des dents (parodontite). Par un processus de minéralisation, grâce à des substances se trouvant dans la salive, la plaque dentaire va se transformer en tartre et ceci de façon de plus en plus importante avec le temps.

 

 

Les facteurs influençant la formation de la plaque dentaire pourront être:

 

- alimentaires : alimentation humide (boites, rations ménagères) vs alimentation sèche (croquettes)

 

- hygiéniques : absence d’entretien buccal

 

- physiques : mauvaise occlusion suite à des dents surnuméraires, déformation congénitale ou acquise des mâchoires…

 

- généraux : urémie, diabète, immunodéficience locale ou générale…

 

 

 

Il est très important d’intervenir avant que les lésions buccales ne soient irréversibles.

 

La thérapie principale sera le détartrage sous anesthésie avec éventuellement extraction(s) dentaire(s) suivi d’une bonne prophylaxie comme un brossage régulier des dents par exemple ainsi que des contrôles vétérinaires périodiques.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    • Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.