Aller au contenu
josse

Les différentes races de chien.

Recommended Posts

Elles sont mignonnes toutes les deux , un regard plein de douceur ,,, pensée pour la petite Litchie ,,, :coeur:

merci Josse d'avoir mis ces photos de Chimène  ,,,,

Modifié par felixou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BILLY

Race-Billy.jpg

Le Billy est un chien de chasse grand, léger et bien bâti dont la confirmation se fera avec une épreuve de travail. Chien de chasse français, on ne peut que le reconnaître à son pelage blanc et à son flair impressionnant !

Sa fiche d'identité

Nom : Billy.

Groupe : Groupe n°6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. - Section n°1.1 : Chiens courants de grande taille. Avec épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 60 et 72 cm pour les mâles et entre 58 et 62 cm pour les femelles.

Poids : environ 35 kg.

Couleur : la couleur de la robe doit être entièrement blanche ou avec des taches de “café au lait” ou tâche couleur citron. Mais aucune autre couleur n’est admise.

Poil : le poil du Bily est ras, dur et gros.

Entretien du poil : pas besoin de brossage quotidien. Le poil ne demande pas beaucoup d’entretien.

Corps : physique d’athlète, harmonieux et élancé. Il dégage une élégance naturelle.

Tête : la tête est assez fine et harmonieuse.

Yeux : les yeux du Billy doivent être bordés de noir ou de marron. Ils doivent être bien ouverts et toujours de couleur foncée.

Oreilles : les oreilles du Billy sont tombantes. De tailles moyennes et plates, elles sont attachées haut sur le crâne.

Queue : la queue est longue et forte. Elle peut parfois être légèrement velue.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le Billy, est un chien de chasse qui a besoin de se dépenser et de courir régulièrement. Il lui faut des rencontres régulières avec ses congénères et des sorties même si son maître possède un jardin, afin d’éviter le moindre problème de comportement. Tout ça afin de s’assurer de répondre à tous ses besoins primaires. Un chien qui ne peut sortir tous les jours ou qui est frustré de ne jamais voir de congénères sera plus difficile à vivre et ne sera pas heureux.

Activités possibles : cette race peut aller à la chasse tout simplement ou bien s’adonner à des activités de pistage. Elle peut également faire du canirun, des randonnées, du treibball.

Vie en appartement : possible.

Note : le Billy peut très bien vivre dans un appartement si ses maîtres le sortent tous les jours, et lui permettent d’aller courir et se dépenser régulièrement autant au niveau physique que mental. C’est un chien qui a un grand besoin de se dépenser, il ne faut pas l’oublier. Pour autant, une fois chez lui, il peut rester relativement calme si tous ses besoins sont comblés.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : là encore, comme tous les chiens, le Billy peut cohabiter avec des enfants. Comme pour n’importe quel chien, il faudra tout de même faire attention et le socialiser le plus tôt possible aux enfants. Il ne faudra pas le contraindre à aller les voir, et il faudra imposer des règles au chien comme aux enfants afin que la cohabitation se passe sans accident. Il conviendra notamment d’interdire l’accès du panier du chien aux enfants, de leur apprendre à ne pas l’embêter et à le respecter. Le chien ne devra pas monter sur le canapé pour éviter que les enfants le dérangent dans leurs jeux mouvementés. Il ne devra pas non plus prendre les jouets des enfants. On ne laissera pas le chien seul avec les enfants sous aucun prétexte. Des règles simples qui permettront de garder tout le monde en sécurité.

Coût d'acquisition : entre 550 euros et 1100 euros.

Budget mensuel : entre 40 et 65 euros / mois en moyenne.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le Billy, s’il est habitué le plus tôt possible, pourra s’entendre avec d’autres animaux en dehors de sa propre espèce. Néanmoins, pensez qu’il reste un chien de chasse avec un fort instinct, qu’on ne peut pas supprimer. Attention donc à la cohabitation avec des petits animaux comme des lapins.

Robustesse : le Billy est un chien plutôt robuste en règle générale.

Son histoire

L’ancêtre du Billy viendrait de la commune du même nom dans le Poitou-Charentes. Son créateur serait Hublot du Rivault. Son but était de faire renaître les Chiens Blancs du Roy qui étaient tant appréciés par les rois comme François Ier et Louis XIV. Pour ça, il aurait croisé plusieurs races aujourd’hui totalement disparues. Parmi ces races, on pourra compter le Céris (utilisé à la chasse au loup et au lièvre), le Larye (très bon pisteur) ou encore le Montaimboeuf (chasseur de sanglier), qui sont des chiens de chasse royale. Cette race est rare, et s’éteint petit à petit car elle n’est pas très recherchée. Son standard d’origine fût publié en 1973.

Son caractère

Le Billy est connu pour être un chien courant de haute lignée. On dit de lui qu’il a le nez fin et qu’il est travailleur. Endurant, il peut suivre les chevaux à la chasse. Il est intelligent et plutôt facile à éduquer, car il coopère facilement. Il est facile à vivre en famille car il est dévoué et aime faire plaisir. Il reste discret lorsqu’il n’est pas à la chasse. En revanche, il n’aime pas forcément travailler avec d’autres chiens. Il est peu tolérant avec ses congénères. Il n’est pas gardien.

Son éducation

Le Billy est facile à éduquer, car il fait partie des races qui coopèrent facilement avec l’homme. Intelligent, il ne manquera pas de le prouver. Son éducation doit se faire le plus tôt possible, si on veut lui faciliter la vie et l’intégrer le mieux possible à la société. Pas craintif, s’il est socialisé dès petit, il pourra vivre les nouveautés de la vie sans problème. C’est un chien qui n’aime pas la contrainte et une éducation basée sur la punition est à proscrire, surtout si on veut tirer le meilleur de lui. Son éducation à la chasse sera tout aussi facile car c’est un brave chien.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Billy est un chien robuste. Aucune maladie avérée chez cette race.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi non plus et jamais entendu le nom ! on en apprend tous les jours avec ce post :top:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elfie ma roumaine est une belle bergère polonaise de plaine

et ma petite Milaine était une bichonne Havanaise :angel:

 

elfie avant et après.jpg

DSC09020.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BLACK AND TAN COONHOUND

Race-Black-and-Tan-Coonhound.jpg

Le Black and tan coonhound est la race qui a inspiré le personnage de Pluto le chien de Mickey et qui pourtant n’est pas très recherchée. Ce chien de chasse noir et feu de grande taille est connu aux États-Unis pour ses compétences à la chasse au raton laveur, qu’il poursuit et force à se réfugier dans les arbres. C’est un chien de chasse de taille moyenne dont l’agilité est très appréciée par les amoureux de la race.

Sa fiche d'identité

Noms : Black and tan coonhound, Chien courant noir et feu, Chien noir et feu pour la chasse au raton laveur.

Groupe : Groupe n°6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. - Section n°1.1 : Chiens courants de grande taille. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 63 et 68 cm pour les mâles et entre 58 et 63 cm pour les femelles.

Poids : environ 35 kg selon les lignées.

Couleur : la couleur de la robe doit être entièrement noire et feu. Aucune autre couleur n’est admise pour cette race.

Poil : le poil chez cette race est court et serré afin de protéger le chien.

Entretien du poil : le poil de cette race ne demande pas énormément d’entretien. Une vérification hebdomadaire suffit amplement.

Corps : le Black and tan coonhound est de taille intermédiaire. Il développe un corps robuste et harmonieux.

Tête : la tête est nettement dessinée, ne comporte aucun pli, le stop doit être moyennement marqué. La truffe doit être noire.

Yeux : les yeux du Black and tan coonhound sont presque ronds et vont varier de la couleur noisette à la couleur brun foncé. Ils ne doivent être enfoncés dans les orbites.

Oreilles : les oreilles du Black and tan coonhound sont grandes, tombantes et attachées bas à l’arrière du crâne. La longueur des oreilles atteint l’extrémité de la truffe sans difficulté.

Queue : la queue est longue et forte. Elle est attachée bas au niveau de la ligne du dos. En action, elle a la particularité de paraître en angle droit avec le dos.

Espérance de vie : environ 12 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le Black and tan coonhound est un grand sportif. Il a besoin d’une activité quotidienne. Celle-ci devra être stimulante. Il doit pouvoir courir quand il le souhaite pour évacuer son énergie. C’est un chien de travail et ça se ressent dans ses comportements, surtout si ses besoins ne sont pas comblés. On doit pouvoir le sortir de son jardin, afin de le rendre heureux et bien dans ses pattes.

Activités possibles : la première activité à laquelle on doit penser est bien entendu la chasse. Il excelle en pistage et pourrait faire un merveilleux chien de recherche (personne, objet). On ne doit pas oublier qu’il est très à l’aise dans les milieux difficiles, les randonnées en montagne lui siéront à merveille. On peut également penser au treibball ou au canirun pour combler ses instincts sans aller à la chasse.

Vie en appartement : possible.

Note : le Black and tan coonhound peut très bien vivre dans un appartement avec sa famille. Comme tout chien, il faudra le sortir régulièrement pour ses besoins. Étant un chien de travail, il pourra se faire à l’appartement seulement s’il ne s’ennuie pas. Il convient donc de lui apporter de quoi se stimuler mentalement, jeux d’intelligence par exemple. Il faudra penser que si ses besoins ne sont pas comblés, il développera des troubles du comportement qui mèneront à des comportements indésirables comme le fait de hurler ou de détruire.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : tous les chiens, le Black and tan coonhound y compris, peuvent cohabiter sans peine avec des enfants. Habitué dès chiot, le conforter positivement à leur présence sera nécessaire. Il ne faudra pas  le laisser seul avec un enfant, même s’il est de nature gentil. Les enfants devront apprendre à le respecter de la bonne façon, et devront apprendre à interagir avec lui sans le brusquer. Pour éviter un accident, on évitera que le chien ait accès à la chambre des enfants ou encore au canapé (endroit stratégique pour les enfants qui sautent dessus et qui pourrait déranger le chien). Des règles de bases seront donc à définir et à respecter pour un meilleur partage de la vie de famille.

Coût d'acquisition : entre 900 euros et 1300 euros.

Budget mensuel : entre 40 et 55 euros / mois en moyenne.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le Black and tan coonhound peut cohabiter avec d’autres espèces s’il y est habitué de façon positive et encore mieux, s’il y est socialisé depuis son jeune âge. Vous mettrez toutes les chances de votre côté, en l’éduquant en présence d’autres animaux. Malgré tout, son instinct ne pourra pas s’effacer. Il faudra donc rester prudent en présence d’autres animaux, surtout les petits animaux comme les lapins qui pourraient réveiller son instinct de prédation.

Robustesse : c’est une race robuste, habituée aux environnements difficiles.

Son histoire

Le Black and tan coonhound est une race très ancienne née aux États-Unis. Elle fût inconnue en Europe pendant très longtemps et n’a été reconnue par la FCI qu’en 1945, après la création du club de race. Pourtant la race avait inspirée 15 ans avant cette reconnaissance, Pluto, le fidèle ami de Mickey Mouse ! La légende veut que la race descende du Talbot, chien courant venant d’Angleterre qui aurait été importé en Amérique, puis marié à des races comme le Virginia Fox Hound et le Bloodhound.

Son caractère

Le Black and tan coonhound est un chien de travail endurci qui est capable de travailler même l’hiver. Particulièrement rapide, c’est un chien courant hors pair ! La truffe toujours au sol afin de dénicher et de pister la moindre odeur, il sera difficile de lui faire relever la tête. Grand sportif, il vous suivra des heures à la course.

Son éducation

Le Black and tan coonhound  n’est pas un chien d’obéissance à proprement parler. Pour autant il peut être éduqué comme n’importe quelle autre race de chien. La patience du maître devra être au rendez-vous, car c’est un chien qui se perd vite quand il saisit une piste. C’est un chien sensible qui demandera de la cohérence, de la rigueur mais pas de contrainte. Une éducation à base de punition est à bannir, car vous risquez de vous retrouver avec un chien peureux.

Ses éventuels problèmes de santé

Cette race est prédisposée aux problèmes de dysplasie des hanches, les infections de l’oreille et des problèmes de prise de poids.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai qu'il a quelque chose de Pluto (ou vice versa ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BOBTAIL

chien bobtail

Le Bobtail, ou autrement appelé Berger Anglais Ancestral est, comme son nom l’indique, un chien très ancien utilisé pour garder et conduire les troupeaux dans les milieux montagneux. Chien robuste, fiable, fidèle et plein de vie, il sera la parfait compagnon d’une famille dynamique et ayant surtout du temps à lui consacrer.

Sa fiche d'identité

Noms : Bobtail, Chien de berger anglais ancestral.

Groupe : Groupe n°1 : Chiens de Berger et de Bouvier (sauf Chiens de Bouvier Suisses). - Section n°1 : Chiens de Berger.

Hauteur au garrot : au minimum 61 cm pour les mâles et au minimum 56 cm pour les femelles.

Poids : entre 30 et 40 kg pour les mâles et entre 28 et 38 kg pour les femelles.

Couleur : les couleurs autorisées pour le Bobtail sont : gris, grisonné ou bleu. La tête, le cou, les pattes et le dessous du ventre sont blancs avec éventuellement quelques marques. La robe est souvent uniforme sur le corps et on peut retrouver des marques blanches sur les extrémités des pattes.

Poil : le poil du Bobtail est fourni, droit et abondant. Le Bobtail a un sous-poil de qualité qui lui permet une grande résistance aux climats froids et humides.

Entretien du poil : plus il y a de poil, plus il y a de l’entretien. Il sera nécessaire de brosser le Bobtail régulièrement (voire quotidiennement) pour éviter les nœuds ou encore pour éviter que le poil de frise ou ne boucle (ce qui n’est pas accepté dans le standard de la race).

Corps : imposant mais trapu. Les pattes arrière sont très athlétiques. Le postérieur est corpulent.

Tête : de forme carrée, la tête du Bobtail est plutôt volumineuse mais bien proportionnée au reste de son corps. Le stop est bien marqué.

Yeux : les yeux du Bobtail sont foncés ou vairons, souvent recouverts et cachés par ses longs poils.

Oreilles : les oreilles du Bobtail sont petites, plates et portées sur le côté du crâne.

Queue : la queue du Bobtail peut être courte de naissance ou écourtée comme c’était la « coutume » à l’époque. Si elle n’est pas coupée, la queue du Bobtail est frangée, avec un poil abondant.

Espérance de vie : environ 11 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le Bobtail étant initialement un chien de travail, il aura donc besoin d’énormément de dépense, et ce, quotidiennement. De simples stimulations physiques ne lui suffiront pas, il aura besoin d’avoir des occupations et des stimulations mentales et olfactives régulièrement.

Activités possibles : absolument toutes les activités canines possibles. Le Bobtail étant un grand joueur, il adorera passer du temps avec ses maîtres.

Vie en appartement : déconseillé.

Note : la vie en appartement est potentiellement possible pour tous les chiens. Toutefois le Bobtail est un vrai chien rural. Il sera davantage heureux dans de grands espaces. Cependant, si ses maitres sont suffisamment présents et répondent bien à tous ses besoins, qu’il dorme dans un appartement ou dans une maison ne changera pas grand chose.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Bobtail est un chien très joueur et plutôt doux dans ses contacts, il pourra donc être le parfait compagnon d’une famille avec enfants. Toutefois, le Bobtail reste un chien de grande taille, il conviendra donc de toujours faire attention et d’apprendre à la fois au Bobtail à faire « doucement » mais aussi aux enfants de ne pas trop exciter le chien.

Dans tous les cas, malgré la grande douceur de ce grand chien, on ne laissera jamais des enfants seuls avec lui (que ce soit un Bobtail ou une autre race d’ailleurs).

Cout d'acquisition : il faudra compter en moyenne 1000€ pour acquérir un Bobtail en élevage.

Budget mensuel : il faudra compter une cinquantaine d’euros par mois pour subvenir aux besoins du Bobtail en lui proposant une alimentation de qualité.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : la cohabitation du Bobtail avec d’autres animaux sera possible, et même appréciée par le Bobtail qui est plutôt enthousiasme lors des contacts avec ses congénères ou d’autres espèces. Toutefois, cela ne sera possible que si une socialisation de qualité a été proposée au Bobtail dès son plus jeune âge.

Robustesse : le Bobtail est un chien très robuste et solide, notamment grâce à son sous-poil dense. C’est pour cette raison qu’il était beaucoup utilisé pour la garde et la conduite de troupeau dans les montagnes et milieux ruraux.

Son histoire

Le Bobtail est d’origine britannique et est le fruit de croisements entre des chiens de races européennes et britanniques. Le Bobtail est initialement sélectionné pour la garde et le conduite de troupeau notamment dans les milieux montagneux et ruraux. C’est seulement en 2010 que le standard officiel sera publié.

Son caractère

Le Bobtail est un chien très actif, de part sa sélection initiale pour le travail. Ce sera un chien très fidèle à son groupe social, joueur qui sera un bon chien de famille. Ce n’est pas un chien qui peut facilement devenir agressif, il est plutôt apte à la garde mais moins à la défense.

Son éducation

Le Bobtail n’est pas un chien à mettre entre les mains de tout le monde, notamment des novices en terme d’éducation canine. C’est un chien adorable mais qui pourra se montrer retissant lorsqu’il faudra obéir. Il conviendra de mettre en place dès son plus jeune âge des bases éducatives solides, notamment en balade, afin de pouvoir le contrôler.

On utilisera des méthodes fermes mais jamais violentes envers l’animal.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Bobtail ne présentera pas de problèmes de santé particuliers.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très jolies les photos de Milaine et Elfie, dignes représentantes de leur race respective, Daysie.

C'est intéressant et amusant de découvrir l'inspirateur du célèbre Pluto.

Le bobtail, c'est un chien qui me faisait rêver. J'adore sa bouille. Mais j'en ai connu un et j'avoue qu'entre ces longs poils et son tempérament, j'ai revu mes prétentions à la baisse!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très belles photos de vos petites roumaines Daysie  merci de nous les présenter ,,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jolies les petites roumaines de Daysie, quels amours !!!

oui j'ai déjà eu des commentaires sur les Bobtails qui ne sont pas forcément des chiens très faciles  et pourtant ma toiletteuse en a un et elle faisait des concours avec, un vrai amour ... donc difficile de se faire une idée :triste1:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre précédent contenu à été restauré.   Effacer l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...